Mise en roman, mise en mouvement. La suture viatique dans Les Voyageurs inconnus et La Relation de l’Isle imaginaire - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2021

Mise en roman, mise en mouvement. La suture viatique dans Les Voyageurs inconnus et La Relation de l’Isle imaginaire

(1)
1

Résumé

S’installant entre relation de voyage et roman, Les Voyageurs inconnus (1655), attribué à Louis Le Laboureur, et La Relation de l’isle imaginaire (1659), de Mlle de Montpensier, recourent à quelques années près à la même dimension du voyage. Si le parcours viatique semble assurer une suture narrative, plusieurs limites apparaissent pour la continuité de la lecture. Mais les marques de ces sutures manifestent, au-delà des lieux traversés ou découverts, une véritable prise en compte du lecteur.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03719105 , version 1 (10-07-2022)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03719105 , version 1

Citer

Isabelle Trivisani-Moreau. Mise en roman, mise en mouvement. La suture viatique dans Les Voyageurs inconnus et La Relation de l’Isle imaginaire. Frank Greiner. Le Roman français au crépuscule de l’âge baroque (1643-1661), classiques Garnier, pp.253-268, 2021, collection "Rencontres", Série "Le Siècle classique", 978-2-406-12365-1. ⟨hal-03719105⟩
12 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More