La cryptococcose neuro-méningée au Mali - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Médecine et santé tropicales Année : 2011

La cryptococcose neuro-méningée au Mali

, , , , , , , , , , , , , (1)
1
D.K. Minta
  • Fonction : Auteur
A. Dolo
  • Fonction : Auteur
M. Dembele
  • Fonction : Auteur
A.S. Kaya
  • Fonction : Auteur
A.T. Sidibe
  • Fonction : Auteur
I. Coulibaly
  • Fonction : Auteur
I.I. Maiga
  • Fonction : Auteur
Moussa Diallo
  • Fonction : Auteur
A.M. Traore
  • Fonction : Auteur
M.Y. Maiga
  • Fonction : Auteur
O.K. Doumbo
  • Fonction : Auteur
H.A. Traore
  • Fonction : Auteur
Eric Pichard
  • Fonction : Auteur

Résumé

Cryptococcal meningitis is the most common fatal central nervous system infection in AIDS patients in Sub-Saharan Africa. The purpose of this prospective study conducted from March 2003 to February 2004 in the internal medicine and infectious diseases departments of the Point G University Hospital Center was to investigate the clinical, prognostic and epidemiological profile of Cryptococcus neoformans infection in patients hospitalized for brain and meningeale infection (BMI). Diagnosis of neuromeningeal cryptococcosis (NMC) was based on positive identification of Cryptococcus by direct exam of the cebrospinal fluid (CSF) after India ink staining and/or culture on Sabouraud medium without actidione. During the study period, a total of 569 patients were hospitalized including 235 (41.3%) with HIV infection. Overall C. neoformans was identified in 14 patients. Median patient age was 39 ± 8 years. There was a male preponderance with a sex ratio of 1.8 (9 men/5 women). Patients with BMI were HIV positive in 85.7% of cases (n=12) and HIV-negative in 14.3% (n=2). The overall and HIV-specific prevalence of BMI was 2.5% and 5.1% respectively. The CD4 lymphocyte count was between 1 and 49 cells/mm3 in 64.3% of cases. The main clinical symptoms were cephalea in 85.7% of cases, altered consciousness in 50% and nausea/vomiting in 35.7%. Neurological manifestations (hemiparesis and cranial nerve deficit) were noted in 14.3%. HIV infection is the main purveyor of NMC in Mali. The actual incidence of cryptococcosis is unclear due to the poor sensitivity of diagnostic techniques. This study highlights diagnostic difficulties related to clinical polymorphism and poor technical facilities. Agglutination testing of blood and CSF is recommended, but mortality remains.

La cryptococcose neuro-méningée est la plus fréquente des infections du système nerveux rencontrées au cours du VIH/SIDA en Afrique au sud du Sahara. Nous avons réalisé une étude prospective de mars 2003 à février 2004 dans le but d’étudier le profil épidémiologique, clinique et pronostique de la cryptococcose chez les patients hospitalisés pour une infection cérébroméningée (ICM) dans les services de Médecine interne et de Maladies infectieuses au CHU du Point G. Le diagnostic de cryptococcose neuroméningée (CNM) a été posé sur la base de la mise en évidence de cryptocoque par l’examen direct du LCR à l’encre de chine et/ou par la culture sur milieux de Sabouraud sans actidione. Quatorze (14) cas d’ICM par C. neoformans ont été notés dans une population de 569 hospitalisés (2,5 %) dont 235 porteurs du VIH. Cet effectif se répartissait entre 9 hommes et 5 femmes soit un sex ratio (H/F = 1,8). L’âge moyen était de 39 ± 8 ans. Les cas d’ICM compliquaient une infection par le VIH dans 85,7 % des cas. La prévalence globale de la CNM était de 2,5 % et la prévalence spécifique chez les patients infectés par le VIH était de 5,1%. Le taux de CD4 chez 64,3 % des cas de CNM se situait entre 1 et 49 cellules/mm3. Le tableau clinique était dominé par les céphalées (85,7 %), les troubles du comportement (7 cas, 50 %), les nausées et vomissements (35,7 %) et les signes déficitaires neurologiques (hémiparésies, atteintes de nerfs crâniens) dans 14,3 %. L’infection à VIH apparaissait être la principale pourvoyeuse de la CNM au Mali. La fréquence réelle est peu connue du fait de l’utilisation de technique peu sensible. Notre travail met en exergue toute la problématique diagnostique liée au polymorphisme clinique et aux insuffisances du plateau technique.

Fichier principal
Vignette du fichier
591-595_la_cryptococcose_neuro-meningee_au_mali_minta.pdf (341.97 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Accord explicite pour ce dépôt

Dates et versions

hal-03333789 , version 1 (03-09-2021)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03333789 , version 1
  • OKINA : ua10939

Citer

D.K. Minta, A. Dolo, M. Dembele, A.S. Kaya, A.T. Sidibe, et al.. La cryptococcose neuro-méningée au Mali. Médecine et santé tropicales , 2011, 71 (6), pp.591-595. ⟨hal-03333789⟩

Collections

UNIV-ANGERS
11 Consultations
72 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More