Le règne du féminin dans Sagrado et La mano del amo de Tomás Eloy Martínez - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2013

Le règne du féminin dans Sagrado et La mano del amo de Tomás Eloy Martínez

(1)
1

Résumé

Le thème des relations de pouvoir est omniprésent dans l’oeuvre de Martínez, et trouve sa
première expression fictionnelle à travers une remise en question des concepts de genre dans
Sagrado et La mano del amo. Ces romans créent un monde où règne un pouvoir matriarcal
sans pitié ; les femmes, véritables maîtres de guerre, y détiennent des pouvoirs mortels et
sont associées à l’oppression et à la violence, voire à la cruauté, face à des hommes soumis,
asservis, parfois même relégués au statut d’animal. En rébellion face à l’absence d’un
« Dieu Femelle » ou d’un « Moïse en jupes », elles ont renversé les rapports de force du
modèle patriarcal grâce à une arme bien particulière : le langage.
En effet, les mots sont à la source du pouvoir féminin ; c’est à travers eux que les
femmes s’élèvent, mais c’est aussi la défaite des mots féminins qui les mènera à leur perte.
Ces deux romans dissèquent donc le pouvoir féminin dérivant de la maîtrise du discours
dans la sphère privée, et sont le préambule au traitement du même thème qui occupe une
place majeure dans l’oeuvre de l’auteur, mais cette fois-ci dans la sphère publique, à travers
notamment le modèle féminin suprême d’accession au pouvoir grâce au langage : Evita.

Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03123072 , version 1 (27-01-2021)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03123072 , version 1
  • OKINA : ua3038

Citer

Lucie Valverde. Le règne du féminin dans Sagrado et La mano del amo de Tomás Eloy Martínez. FémininMasculin, hier et aujourd’hui, ici et ailleurs, 2013, Non spécifié, France. ⟨hal-03123072⟩
8 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More