El comic reivindicativo y memorial de Carlos Giménez - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue HispanismeS Année : 2016

El comic reivindicativo y memorial de Carlos Giménez

La bande dessinée Paracuellos et la construction d’une conscience collective d’enfants de l’Auxilio Social

(1)
1

Résumé

The Spanish cartoonist, Carlos Giménez, born in 1941, is part of this "innocent generation", one that has not experienced the Spanish civil war but has suffered its consequences. When writing in the late 70s, the first albums of the Paracuellos series, he probably wanted to break free of a traumatic and painful childhood spent in the "hogares de Auxilio Social " and see his suffering acknowledged. The author probably did not imagine at the time the impact that this series, based initially on a very personal approach, but has now managed to forge an individual and collective identity of the "child of Auxilio Social ", this generation of postwar children having experienced together the same trauma. Indeed, a large number of readers, who had been through the same experiences at the same time, identified themselves in the often violent and terrible stories that occur in the albums, and realized they belonged to a "misunderstood generation". Thus, would the author-who had somewhat become their spokesman-pursue the objective of responding to an awareness understood as responsibility towards those who, like him, have suffered so much as children, because of a system that has denied much of their youth.

L’auteur espagnol de bande dessinée, Carlos Giménez, né en 1941, fait partie de cette «génération innocente», celle qui n’a pas connu la guerre civile mais en a subi toutes les conséquences. En écrivant , à la fin des années70, les premiers albums de la série Paracuellos, il voulait sans doute se libérer d’une enfance traumatisante et douloureuse passée dans les «Foyers de l’Auxilio Social», et voir ses souffrances reconnues. L’auteur n’imaginait sans doute pas à l’époque l’impact qu’aurait cette série, fondée au départ sur une démarche très personnelle, et qui a aujourd’hui réussi à forger une identité individuelle et collective d’enfant de l’Auxilio Social, celle d’une génération d’enfants de l’après-guerre ayant vécu ensemble le même traumatisme. En effet, nombre de lecteurs, ayant vécu les mêmes expériences, en même temps, se sont retrouvés dans les histoires souvent terribles et violentes que l’on retrouve dans ces albums, et ont pris ainsi conscience de faire partie d’une «génération méconnue ». Ainsi, l’auteur, devenu en quelque sorte leur porte parole, poursuivrait-il l’objectif de répondre à une prise de conscience entendue comme responsabilité envers ceux qui, comme lui, ont tant souffert étant enfants, à cause d’un système qui a hypothéqué une grande partie de leur jeunesse.

Fichier principal
Vignette du fichier
14_de_bois_pierre-alain_hispanismes_8.pdf (3.65 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Accord explicite pour ce dépôt
Loading...

Dates et versions

hal-02867669 , version 1 (15-06-2020)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02867669 , version 1
  • OKINA : ua15956

Citer

Pierre-Alain de Bois. La bande dessinée Paracuellos et la construction d’une conscience collective d’enfants de l’Auxilio Social. HispanismeS, 2016, 8, pp.192-205. ⟨hal-02867669⟩
19 Consultations
30 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More